Vous êtes ici: > Accueil > Techniques
Flux RSS

Techniques

Voici quelques techniques accumulées au fil des marches:

Kilomètre-effort

Une estimation du kilomètre-effort est la somme du nombre de kilomètres et (la dénivellation divisée par 100m). Par exemple, 20km de marche, 600m de montée et 300m de descente = 20 + 6 + 3 = 29km-effort. Cette estimation est aisée à calculer, mais imprécise.
Une meilleure estimation est de compter 1h=4km=300m de montée = 600m de descente. On mesure ainsi deux valeurs: la distance et la dénivellation. De ces deux valeurs, on additionne la plus grande valeur à la moitié de la plus petite. Exemple: 20km de marche, 600m de montée, 300m de descente = 20km / 8km / 2km =gt; 20km de distance / 10km de dénivellation => 20+ 10/2 = 25km-effort. De mon expérience, cette approximation est excellente.

Vitesse

Avec un groupe marchant à une vitesse normale, je compte 4 km/h de moyenne, sans les pause. Lorsque je marche seul, je fais des petites pauses toutes les heures ou les 2 heures, en plus de quelques pauses photo ou pour boire. Ainsi, je compte 4.5km/h de moyenne, pauses comprises. Soit du 5.5-6km/h de vitesse de marche effective. Pour calculer une durée de rando, je compte le nombre de kilomètre-effort (voir ci-dessus), divisé par 4km/h de moyenne. Ceci inclut donc les pauses et une marge de manoeuvre à l'arrivée, ou marge de sécurité.

Nourriture

En été, quand il fait chaud, je mange copieusement 1h avant la balade: croissant au chocolat, jus vitaminé. Durant la balade, un bout de pain et de viande suffit, et un bout de chocolat pour les 4h. Manger plus entame une digestion trop importante qui donne le coup de barre et peut s'avérer dangereuse pour la somnolence et les réflexes.

Météo

Toujours se rendre sur un site météo, voir deux différents, pour estimer les passagesde vent, de pluie. Je recommande le site météo Landi, ou tout autre site qui permet de voir les prévisions de pluie à 3h.

Autres trucs

  • Penser à boire. Toutes les heures au minimum. Et ne pas courir en étant deshydraté pour attraper le train en fin de balade, sou peine de claquages musculaires ou de crampes
  • Toujours porter une casquette, même lorsqu'il y a des nuages. A marcher toute une journée, ça fait une différence.
  • Un GPS est pratique, mais il faut toujours savoir se repérer sans, soit connaître ses destinations.
  • Prévoir à l'avance des points pour écourter la balade.
  • Toujours avoir un appareil photo à portée de main. Un animal peut surgir à tout instant.
  • Prendre un bâton peut s'avérer une aide précieuse en montagne ou en cas de crampes.
  • Prendre du sucre, utile en cas d'hypoglycémie ou de fatigue. Sous la forme de chocolat, de coca...
  • S'alléger. Je vide mon portemonaie avant la balade: petite monnaie, tickets, cartes de crédits et de fidélité. Autant de poid à économiser sur une journée de 8h de marche.
  • Prendre des chaussettes spéciales marche. ça économise les pieds à la descente. Les chaussettes en laine peuvent frotter sur la peau et provoquer des irritations.
  • S'entraîner ! monter à pied au lieu de l'ascenceur, aller au travail à pied depuis la gare, faire une pause balade dans la journée.
  • Prendre des photos et les publier: ça fait des souvenirs, et ça motive à retourner se balader.
  • Se renseigner sur les événements locaux: tomber sur une course sur le lieu de la rando n'est pas toujours agréable.
  • Prendre suffisament d'eau. Je prend 3l en été, et je bois beaucoup avant de partir, dans le train.
  • Manger des pâtes le soir d'avant. C'est des sucre lents.