logo photoblog

3 janvier 2015: Paris, Catacombes et centre ville
3 janvier, après ma tentative ratée d'hier, je décide de me rendre aux Catacombes pour 9h, celles-ci ouvrant à 10h. Je suis à-peu-près le 150ème dans la file, mais c'est suffisant pour n'attendre que jusqu'à 11h; les catacombes sont accessibles pour 220 personnes en parallèle. Cependant, l'unique dame qui vend les billets l'a bien compris: tout dépend d'elle, et elle prend des airs de diva pour décider quand elle accorde au visiteur le droit de descendre... Lorsque je rentre, il y a 180 personnes en bas. 40 personnes de marge. Sais-t'elle qu'au-dehors, il y a pour plus de 4h de file ? Je prend un audioguide et prend tout mon temps. La visite prend 45' ? je prendrai 2h à parcourir ces anciennes carrières, véritable regard vers des millions d'années dans le passé. L'ossuaire ? un pretexte. Le vrai sujet, c'est les carrières de calcaire dans lesquelles j'évolue...









Photos


Photosphere Opéra Garnier
Vue du grand escalier de l'opéra Garnier

Catacombes
Les catacombes ouvrent à 10h. (les français semblent être un peu flémards le matin) Je me rend vers 9h sur place, et prend place dans la file. Il pleut. C'est parti pour 2h d'attente, j'en profite pour entraîner ma plaine conscience... mais c'est long sous la pluie.

Carrières de Paris
Enfin ! je prend mon billet et je descend les quelques 200 marches pour me retrouver à environ 30m sous terre (?). Tout d'abord une exposition sur les carrières et la géologie de Paris, puis je m'embarque dans les coulours souterrains. Il y a peu de visiteurs: environ 1000m de galleries pour 200 personnes, soit une personne toutes les 5m... ? mais comme il y a des groupes, c'est plutôt une personne tous les 50m. Du coup on entend des bruits sourds, mais c'est rare que l'on croise les visiteurs...

Avenue de Montsouris
Les carrières, c'est le négatif de Paris: on y trouve des couloirs qui sont parallèles aux rues, souvent, et qui prennent leur nom, avec quelques subtilités (... du côté du levant, ou du couchant).

Carrières de Paris
Déjà au 1er siècle, les arènes de Paris (encore visibles de nos jours) sont construites en calcaire lutécien. Dès le 12ème siècle, l'exploitation se fait souterraine, les zones sont délimitées par un bureau des mines et contrôlées. Cependant en 1601, Henri IV abroge l'impôt direct, et donc les contrôles. Les exploitants se donnent alors à coeur joie de suivre les filons carrières en-dehors de leurs concessions, et la situation devient incontrôlable. Des fontis apparaissent (ciel de carrière s'effondrant, pouvant remonter à la surface et faire un trou conséquent), et un recensement est demandé en 1755. Le 27 avril 1777, Louis XVI créé l'inspection générale des carrières...

Vue derrière les murs du chemin
On voit ici une carrière en-dehors du chemin de visite

Carrières de Paris
L'inspection des carrières consolide, creuse des galeries pour détecter des carrières, trace des plans, donne des préavis avant les chantiers. Il appartient en effet au propriétaire de consolider son sous-sol... mais pour ça il faut savoir ce qu'il y a dessous !

Carrières de Paris
Ici, une carrière est rembourée et des murs construits. Des piliers soutiennent le plafond.

Quartier de Cazerne
Un ouvrier carrier, Antoine Décure, passe son temps libre à sculpter des éléments de Port-Mahon (Minorque)

Un vrai labyrinthe
Ici comme il y a 200 ans, il suffit de suivre le trait noir au plafond pour ne pas se perdre. Mais en d'autres lieux moins touristiques, certains se sont déjà perdus !

Port Mahon
Une sculpture de Décure. Celui-ci est malheureusement décédé alors qu'il tentait de construire un accès à ses oeuvres depuis la surface.

Bain de pieds des carriers
Un regard sur la nappe phréatique, et un moyen de se payer la tête des nouveaux, qu'on envoyait chercher de l'eau: celle-ci était tellement transparente qu'ils ne la voyait pas avant de se tremper les pieds. D'où le nom.

Virage
Sur la gauche, un mur récent, déjà taggé

Montée vers l'étage supérieur
Les carrières sont sur deux étages, compte tenu des bancs de calcaire que l'on trouve aux différents niveaux. Ici on remonte d'un étage dans une salle monumentale.

Regard en arrière
On voit ici la carrière inférieure d'où l'on vient, et la carrière supérieure au-dessus.

Antichambre de l'ossuaire
On arrive dans le royaume des morts. Mais avant, petite expo sur Paris et la mer qu'il y avait ici. Et découverte de fossiles...

Visite géologique dans les catacombes
Durant la visite des Catacombes, une douzaine de panneaux racontent l'histoire de la mer à Paris, la dérive des continents, jusqu'aux couches calcaires que l'on voit ici... Ma préférée c'est le Grignard, calcaire plein de fossiles ;-)

Quelques fossiles
Quand on en a vu un, on n'arrête pas d'en trouver.

Chemin latéral

Arrête, c'est ici l'empire de la mort !
L'entrée théâtrale des ossuaires. Derrière, une salle noire, un pas de porte et plein d'os et de crânes partout !

Le dernier pas de porte
L'entrée de l'ossuaire !

Un coeur de crânes
Mignon, non ? et trois tibias de chaque côté. Ceux qui ont arrangé les os ici n'ont pas seulement empilé les éléments, ils ont fait de l'art !

Ossuraire
Voici ce que l'on trouve à 20m sous les rues de Paris. Des tas d'os dans d'anciennes carrières... le côté obscur de la force... de Paris.

Poèmes
Régulièrement on trouve des poèmes ou vers écrits en grand sur le côté.

Un couloir
Il manque des crânes ? certains touristes les prennent comme souvenir. Mais il y a la fouille à la sortie désormais...

Alignement
Encore un peu d'art...

Fontaine de la Samaritaine
Une source dans l'ossuaire, entourée des os du cimetière des innocents

Ossuaire
L'ossuaire, c'est 6 millions de parisiens logés dans 780m de galeries. Ceci afin de soulager la surface de l'entassement des os et des problèmes d'hygiène qui en découlent. Les premiers ossements sont arrivés en 1786, mais c'est sous Héricart de Thury, inspecteur des carrières, que les os et crânes sont alignés de manière décorative (1810).

Pensée
Pensez le matin que vous n'irez peut-être pas jusqu'au soir et au soir que vous n'irez peut-être pas jusqu'au matin... (à méditer !)

Catacombes
Etonnament, ce sont les ossuaires qui attirent le plus de monde. Les groupes se forment, les photos se prennent (sans flash)... mais les carrières dans tout ça ?

Arrangement de crânes

Un pilier d'os

Cloche de Fontis
Ce trou consolidé est un fontis: un ciel de carrière s'effondre, puis la terre par-dessus... jusqu'à creuser un trou jusqu'au sol Parisien, ce qui peut avoir de grâves conséquences en surface. L'inspection des carrières a pour tâche de les consolider. Ici, le fontis fait 10m20. On est 20m sous terre...

Long couloir
Sortie du réseau par de longs couloirs. Ceux-ci permettent de décompresser et de comprendre la grandeur du réseau souterrain. Cependant, une sortie alternative va être créé dès 2016, qui ne permettra plus de visiter ce bout. Dommage !

Cloche de Fontis
Cloche de Fontis de 1875 à la sortie de la visite. Celle-ci fait 11m35. Voyez la taille ? et pourtant, il peut en exister plein d'autres sous Paris, sans que personne ne se doute de leur présence ! jusqu'au jour où... A Malakoff, c'est un noctambule qui a failli marcher dans un trou en rentrant chez lui. Le lendemain, le trou faisait 4m de diamètre !

Sortie des catacombes
Encore 20m à monter. Ce n'est pas large, il ne faut pas être claustrophobe, mais un peu comme dans les églises...

Inspection Générale des Carrières et Catacombes
Observez la file ! l'entrée est à gauche. J'ai débuté mon attente de 2h près de l'arbre vert. La file fait le tour du square, il y en a pour environ 5h d'attente ! Mais les touristes ne le savent pas... Aucune information n'est donnée quand au temps d'attente.

Bercy Village
Des petites maisons qui, ensemble, font un grand centre commercial. ça a son charme !

Parc de Bercy
Les maisons au nord-est sont architecturalement intéressantes: de longs trotoirs horizontaux, des jardins sur les toits...

Une spirale sur les toits de Paris

Bibliothèque de Paris
La bibliothèque nationale de Paris.

Bercy Arena
La patinoire et salle polyvalente, de spectacles pour 20'300 personnes. Inauguré en 1984 par Jacques Chirac. Les plus grands s'y sont produits: Johnny Halliday (87 concerts!), Elton John, Paul McCarney, Sting, Dorothée(record féminin: 58 concerts), Mylène Farmer (33 spectacles), Madonna (70'000 billets vendus en 30 minute)...

Rue du Soleil Vert
Vue sur la Tour Montparnasse. Pas loin de Charlie Hebdo, dont les assassinats feront le tour du monde 4 jours plus tard.

La Madeleine
Eglise d'architecture néoclassique conçu par Napoléon comme temple maçonnique dédié à la gloire de sa grande armée

Place Vendôme
Une des places les plus luxueuses du monde ! On y trouve la haute-joaillerie, mais également le Ritz, considéré comme l'un des hôtels les plus luxueux du monde. La suise impériale se loue 8500€ la nuit: 200m² décoré en style Louis XVI. Compter minimum 600€ la nuit pour une chambre simple...

Fossiles à l'église
Après la visite des Catacombes, il est facile de repérer des pierres à fossiles. Typiquement dans les barrières et côté des églises !

Le Louvre des antiquaires
Paris by night

Conseil d'état
Le conseil d'état, créé en l'an VII par Napoléon, siège au Palais Royal depuis 1875. Ce bâtiment a été créé par Richelieu en 1628 et a servi de résidence à Louis XIV enfant, avant de devenir le palais des Orléans. En 1799, la comédie française s'installe sur son côté droit.

Café Saint-Honoré
Le contraste de couleurs m'a frappé

Tour Saint-Jacques
Le fameux Chemin St-Jacques y passe !

Paris By night

Le Louvre
Le Louvre la nuit prend des couleurs et du relief

Louvre by night

Louvre by night

L'Arc de Triomphe du Carrousel
Monument de 1809 construit sous Napoléon, édifié en hommage à sa grande armée

Tour Eiffel, Seine et Pont Alexandre III

L'assemblée nationale
Le Palais Bourbon, sur le quai d'Orsay. Construit dès 1722 par la fille de Louis XIV (Louise Françoise de Bourbon), acquis par Louis XV qui le cède au prince de Condé. L'état en prend possession en 1827 et il abrite désormais l'assemblée nationale.

La Tour Eiffel depuis le Pont Alexandre III
Un pont construit pour l'exposition universelle de 1900 et qui symbolise l'amitié franco-russe, devant la Tour Eiffel, le clou de l'exposition universelle de 1889, saluant le centenaire de la révolution française.




Fatal error: Uncaught exception 'PDOException' with message 'SQLSTATE[HY000] [2002] No such file or directory' in /home/clients/08e78cac94411759230165a777911a2f/web/photoblog/v2/core/PDOConnection.cls.php:19 Stack trace: #0 /home/clients/08e78cac94411759230165a777911a2f/web/photoblog/v2/core/PDOConnection.cls.php(19): PDO->__construct('mysql:dbname=am...', 'amdc_rando3', 'ea5b2Tu2CXdQBAx...') #1 /home/clients/08e78cac94411759230165a777911a2f/web/photoblog/v2/core/common.inc(36): PDOConnection->__construct() #2 /home/clients/08e78cac94411759230165a777911a2f/web/photoblog/v2/rate.inc.php(9): getRateSummaryByAlbumId('20150124120053') #3 /home/clients/08e78cac94411759230165a777911a2f/web/photoblog/v2/album/templatealbum.inc(353): include('/home/clients/0...') #4 /home/clients/08e78cac94411759230165a777911a2f/web/photoblog/v2/showalbum.php(48): include('/home/clients/0...') #5 /home/clients/08e78cac94411759230165a777911a2f/web/photoblog/showalbum.php(2): include('/home/clients/0...') #6 {main} thrown in /home/clients/08e78cac94411759230165a777911a2f/web/photoblog/v2/core/PDOConnection.cls.php on line 19