logo photoblog

28 mars 2015, balade autour des blocs erratiques de Monthey
28 mai 2015, je suis guidé par Thierry Basset sur le sentier des blocs erratiques de Monthey, et au-delà. J'y découvre des blocs erratiques énorme, la source de fondations de protection de la nature, une marmite glaciaire à l'entrée du valais et plein d'autres mystères...









Photos

Dents du midi, d'Aigle
Direction Monthey... c'est loin depuis le nord-vaudois. A Aigle, on prend le petit train, avec une jolie vue sur les Dents du Midi

Pierre des marmettes
Sur les hauts de Monthey, le glacier du Rhône a laissé des nombreux blocs de granite. Le plus grand d’entre eux, la Pierre des Marmettes, dont le volume est de plus de 2'500 m3, est le deuxième bloc erratique de Suisse par sa taille. En 1898, des démarches sont entreprises pour protéger la Pierre des Marmettes de la destruction. Son propriétaire fit la promesse de conserver le bloc erratique. Vaines paroles. En mai 1905, le bloc était vendu à un «graniteur» qui devait l’exploiter dans les plus brefs délais. Aussitôt une procédure est lancée pour sauver le bloc. Après trois ans d’effort, elle aboutit à une expropriation. Il fallut débourser plus de Fr. 30‘000.- pour l’acquérir. La somme a été réunie par la Société Suisse des Sciences naturelles et la commune de Monthey. (source: montheytourisme.ch)

Vue sur Monthey
Vue depuis l'hopital de Monthey

Début de sortie géologique
Quoi de plus beau pour une sortie géologique que de se donner rendez-vous sur un caillou ? et avec la vue en prime, pour expliquer en gros ce que sont les blocs erratiques, et rappeler qu'il y a quelques miliers d'années, le Lac Léman arrivait jusqu'ici...

Un ovni sur les alpes
Pendant que Thierry parles, le paysage défile, et intrigue... un ovni sur les alpes ? ici au-dessus de la Tête à Pierre Grept (Plan Névé en bas)

Pierre des Marmettes
Un bloc erratique magnifique, sauvé in-extremis de sa destruction pour l'exploitation de sa roche.

Pierre des Marmettes

Pierre à Dzo
La pierre à Dzo est en fait double, et "à Dzo" signifie perché ou juché, en patois local. Celle-ci menace la ligne de train, mais est stabilisée... pour l'instant.

Petite pause florale

Déchet de taille
Un déchet d'une coupe. Pourquoi ne pas l'avoir exploité ?

Un mur en déchets de coupe ?

Arrivée en vue d'une carrière

Vue sur Monthey
Vue sur le Grand Muveran à gauche, le petit Muveran (la pointe qui dépasse), jusqu'à la petite Dent de Morcles en passant par la pointe des Martinets.

Un hélico devant le Grand Muveran
Que d'allers-retour par-ici !

La pierre à Muguet
Arrivée à la pierre à Muguet, un autre bloc erratique

La pierre à Muguet
Un pierre gigantesque, et on peut grimper dessus !

Taille de pierre
Thierry nous montre l'endroit où les outils des tailleurs étaient placés pour couper la pierre. (coins?)

Sous la Pierre à Muguet
Sous un énorme bloc erratique

Pierre à Muguet, et vue sur Monthey

Pierre à Muguet
Cette pierre est composée de deux fragments principaux provenant du même bloc de granite. 25x15x7m, soit 1000m³. A la fin du 18ème siècle, deux écossais (James Hutton et John Playfair) imaginent une théorie: la terre subirait des périodes plus froides permettant l'expansion des glaciers, qui transporteraient alors des blocs. Hérésie ! la bible indique que la terre a 6000 ans. Ce n'est donc pas possible ! En 1815, Jean-Pierre Perraudin fait l'hypothèse que les glaciers puissent s'étendre et se retracter. Si le directeur des salines de Bex n'en croit rien, l'ingénieur cantonal valaisan Ignace Venetz le croit (1818), et parle de fluctuation glaciaire. De Charpentier ne le croit pas et amène l'ingénieur à Monthey pour lui prouver qu'il se trompe, mais n'y parvient pas et c'est lui-même qui finit par être convaincu. L'histoire se répète et le professeur à l'Académie de Neuchâtel Louis Agassiz rencontre De Charpentier pour le convaincre de son tort. L'inverse se produit, et Louis Agassiz est convincu, alors la glaciologie est née.

Moraine et pierres taillées
La montagne au nord-ouest de Monthey est constituée de moraine glaciaire, et de restes de blocs erratiques, et ici on voit les deux. La moraine, et des reste de pierre taillées.

Sur la route
Un coin intéressant pour une balade aux sujets variés

Explications sur le terrain
Le terrain est decrypté sous nos yeux par Thierry, avec son aisance habituelle

Granite et xénolithe
La pierre présentée ici sur le chemin des blocs ératiques permet d'expliquer l'origine dex roches: Un magma remonte dans la croûte terrestre par des fissures ou des failles. il transforme les roches à son contact (métamorphisme) en raison de la température élevée. Le magma se refroidit et la roche cristallise sur une période longue, ce qui forme une nouvelle roche: le granit (mica, quartz et feldspath). Des millions d'années plus tard, après érosion, le granit est visible en surface. Un xénolithe est un fragment de roche arraché lorsque le magma est monté, mais qui n'a pas fondu (point de fusion plus haut que celui du magma). Le point de fusion du granite est de 600°C, celui du gabbro ou basalte est de 1200°C.

Taille de granit
Ces trois bouts de bois indiquent les lieux de coupe et placement des outils qui ont taillé ce granit.

Comme une cabane dans les bois...

Marque de taille
Ici on voit bien une des marques de taille de cette pierre, sans doute restée inexploitée pour une fissure mal placée ou un début de taille dans une mauvaise direction

Hépatique
Et toc.

Hépatique
Comme une antenne parabolique. Les fleurs écouteraient-elles nos satellites ?

Reste de taille
Observez ici la taille de cette pierre restée inexploitée, et transformée en piège à ours (un peu optimiste ?)

Marque de taille
Ici encore une marque de taille

Tranchée
Un chemin d'exploitation ?

Raffinerie du Chablais
Celle-ci fait beaucoup parler d'elle ces temps-ci. Vendera ? vendera pas ? pourquoi pas ?

Zone frontière
Sur la gauche, on aperçoit la moraine, et sur la droite, le socle calcaire contre lequel la moraine s'est appuyée. Une croisée des sources rocheuses.

A travers la forêt

Des roches rongées
Certainement des roches calcaires rongées par les acides et le temps.

Le bloc Studer
Un bloc de 9m sur 6, pour 500m³. En 1867, un appel est lancé pour conserver les blocs erratiques, par deux géologues, Alphonse Favre et Bernhard Studer, qui sera un succès. Le carrier exploitant de Monthey offre un bloc erratique à la société Helvétique des sciences naturelles, baptisé alors "Bloc Studer". C'est celui-ci. 28 blocs sont alors protégés, alors qu'il y a peu, la théorie des blocs erratiques n'était pas reconnue !

Des étoiles
Pourquoi toujours chercher des étoiles dans le sol ?

Un coin feu sous un bloc erratique
Comme quoi, il n'y a pas que les hommes des cavernes qui s'abritent sous des roches !

Explications sur le terrain
Les explications de Thierry Basset sur le terrain, intéressantes et complètes, mais trop complexes et étendues pour toutes les reporter ici !

Une cabane dans la forêt

Sortie d'exploitation de carrière
Carrière Dion, Monthey, une carrière qui n'est plus exploitée depuis 30 ans.

Un dernier bloc erratique
Celui-ci ne fait pas partie du sentier proposé par la ville de Monthey. Il est au-dessus de l'hôpital.

Plissure de roche
La roche s'est plissée fortement ici

Plein d'ail des ours
Il y en avait partout. Et l'envie d'en cueillir était grande... mais ce sont des choses nettement plus âgées que l'on est venu observer lors de cette balade !

Descente à Monthey

Marmite glaciaire
Suite de la visite près de Saint-Maurice, côté vaud, où une marmite glaciaire a récemment été mise en évidence.

Marmite glaciaire des Caillettes
Une grande marmite glaciaire ! témoin du passage du glacier du rhône. La marmite est connue depuis longtemps, mais il faut attendre 1962 pour la vider de ses déchets, sur pas moins de 28 samedi, à une vingtaine de bénévoles. Dans la marmite, des blocs entre 50 et 300kg, entre autres, dont certains doivent être dynamités.




Fatal error: Uncaught exception 'PDOException' with message 'SQLSTATE[HY000] [2002] No such file or directory' in /home/clients/08e78cac94411759230165a777911a2f/web/photoblog/v2/core/PDOConnection.cls.php:19 Stack trace: #0 /home/clients/08e78cac94411759230165a777911a2f/web/photoblog/v2/core/PDOConnection.cls.php(19): PDO->__construct('mysql:dbname=am...', 'amdc_rando3', 'ea5b2Tu2CXdQBAx...') #1 /home/clients/08e78cac94411759230165a777911a2f/web/photoblog/v2/core/common.inc(36): PDOConnection->__construct() #2 /home/clients/08e78cac94411759230165a777911a2f/web/photoblog/v2/rate.inc.php(9): getRateSummaryByAlbumId('20150411091825') #3 /home/clients/08e78cac94411759230165a777911a2f/web/photoblog/v2/album/templatealbum.inc(353): include('/home/clients/0...') #4 /home/clients/08e78cac94411759230165a777911a2f/web/photoblog/v2/showalbum.php(48): include('/home/clients/0...') #5 /home/clients/08e78cac94411759230165a777911a2f/web/photoblog/showalbum.php(2): include('/home/clients/0...') #6 {main} thrown in /home/clients/08e78cac94411759230165a777911a2f/web/photoblog/v2/core/PDOConnection.cls.php on line 19